La prothèse d’épaule

Malentendant ? cliquez ici pour lire la transcription de cette vidéo

NB – Le texte suivant est une transcription littérale des dialogues de la vidéo. Veuillez donc excuser certaines tournures de phrases peu adaptées à l’écrit…

EXERCICES FONCTIONNELS CONTRE L‘ARTHROSE DE L’ÉPAULE

François : De retour sur Guide-arthrose.com, dans les entretiens, toujours avec Denis. On s’intéresse, encore une fois, à la problématique des Prothèses, mais particulièrement à la prothèse d’épaule qui est beaucoup plus rare que la prothèse de hanche ou la prothèse de genou, mais que nous voulions quand même aborder, puisque ça fait partie des prothèses que l’on pose .

Denis : Oui, c’est un sujet très intéressant : il y a plusieurs possibilités, mais sans être trop technique, au niveau de l’épaule. C’est vraiment une prothèse qui évolue depuis une vingtaine d’années : c’est de mieux en mieux .

Nous ne pouvons pas dire que c’est, comme pour la hanche ou le genou, quelque chose de simple : c’est plus compliqué, il faut être honnête. Malgré tout, ça peut-être d’un grand secours, surtout quand vous avez un humérus, une tête d’humérus, qui a été complètement fracassé lors d’une chute ou un accident, et que l’on retrouve une fonctionnalité avec la pose d’une prothèse .

C’est possible dans ces moments là, mais également à cause de l’arthrose aussi : c’est beaucoup plus rare, car l’arthrose de l’épaule est elle même beaucoup plus rare .

Mais l’idée, dans ces prothèses, c’est toujours de suivre de toutes façons un protocole et d’autant plus dans celle-là, parce qu’elle est en évolution. L’équipe chirurgicale puis l’équipe suivante, vont vous conseiller, après avoir déjà démarrer la reprise d’activité et de fonctionnalité sur cette épaule.

Il s’agit de récupérer la mobilité, parce que, quand vous regardez une mobilité d’épaule, c’est impressionnant : ça va vraiment dans tous les plans de l’espace et c’est pour cette raison que c’est compliqué de poser une prothèse à ce niveau là. Il y a une telle demande de mobilité que la technologie a encore du mal a être tout à fait parfaite avec ça mais ça avance très bien.

Afin de récupérer une force musculaire, une tonicité, quelque chose qui va stabiliser l’épaule, même si par elle-même la prothèse est déjà bien stable, une mobilité, il va falloir, vraiment, une rééducation qui soit bien suivie, parce qu’il y a la possibilité de perdre l’amplitude articulaire.

Quand il y a déjà l’arthrose, l’amplitude, évidemment, est déjà perdue, donc il y aura d’autant plus à étirer, mais quand il s’agit d’une intervention sur un traumatisme, nous n’avons, avant le traumatisme, aucun problème d’épaule, donc il faut récupérer toute la fonctionnalité et il va y avoir un travail vraiment incroyable à faire là-dessus.

J’insiste vraiment parce que cela doit être fait. Sur Guide-arthrose.com, nous vous proposons un suivi pré-arthrose pour éviter l’arthrose. Maintenant, si vous avez une prothèse, il faut vraiment vous mettre dans les mains d’un professionnel, chez vous et quand vous êtes arrivé à un bon point de récupération, alors vous pouvez commencer à pratiquer les exercices que nous vous proposons, pour continuer à entretenir et à renforcer votre épaule, après cette pose de prothèse .

François : OK . Que ne pas faire ?

Denis : Il n’y a pas vraiment de gestes particuliers. Déjà, dans une épaule, il y a un risque de luxation, qu’on retrouve aussi avec une prothèse. Il n’y a rien de particulier, sinon suivre cette rééducation au maximum, pour pouvoir ensuite justement tout faire, en tout cas dans les limites de ce qui aura été récupéré . C’est ce que l’on pouvait dire sur cette prothèse d’épaule.

François : Parfait. Et bien nous en resterons là. Merci pour ces informations. J’espère que vous qui nous écoutez, vous avez réussi à trouver des réponses à vos questions et on se retrouve très vite pour une nouvelle vidéo sur Guide-arthrose.com.

A bientôt.