Arthrose du genou, explications et solutions

L’arthrose du genou, également appelée gonarthrose, est une pathologie très répandue qui peut se révéler particulièrement invalidante. C’est l’une des arthroses les plus fréquentes avec l’arthrose de la hanche et plus de 80% des personnes de plus de 80 ans sont concernées par ce problème.

Voici un résumé rapide et des conseils pratiques à mettre en oeuvre dès aujourd’hui.

 Les symptômes de l’arthrose du genou

Les signes de l’arthrose du genoux se manifestent le plus souvent lors de la marche, de la montée ou de la descente d’une côte ou d’escaliers, quand les genoux sont sollicités. Ils sont constatés de manière localisée : sur la face interne ou externe du genou, ou encore dans le creux arrière, le creux poplité. Les douleurs disparaissent généralement au repos mais peuvent apparaître également la nuit, lors de crises inflammatoire. Elles peuvent également survenir en cas de position assise prolongée. Il arrive aussi que l’inflammation cause le gonflement du genou, qui devient alors plus douloureux. Après les douleurs surviennent la raideur du genou, voire sa déformation.

 Les causes de l’arthrose du genou

L’articulation du genou regroupe les extrémités du fémur, du tibia, et de la rotule. Ces faces articulaires sont recouvertes d’une couche de cartilage et glissent entre elles au cours des mouvements. L’usure de ce cartilage trouve plusieurs origines.

Les genoux sont des articulations particulièrement sollicitées au quotidien. Aussi, ils supportent le poids du corps et tendent à fatiguer avec l’âge, le surpoids ou d’autres anomalies. Par exemple, certaines personnes présentent un défaut au niveau de l’axe de leur genou : la répartition du poids n’y est pas optimale et le cartilage s’use prématurément, notamment au niveau du fémur et du tibia. C’est le cas des patients présentant un genou varum (jambes en O) ou genou valgum (jambes en X). L’articulation devient alors moins mobile.

Un choc au niveau du genou, comme une fracture ou une lésion, peuvent également être, à long terme, à l’origine de la maladie.

La plupart du temps, les deux genoux sont touchés. L’usure du cartilage est variable. Lorsqu’elle est « incomplète », on constate une diminution de l’épaisseur de la couche cartilagineuse, qui rend le mouvement gênant et douloureux. Lorsqu’elle est « complète », cette couche a disparu et le frottement articulaire se fait os contre os.

Cependant, la douleur ne provient pas directement de la destruction du cartilage, mais du détachement de ses fragments, qui se déposent dans la cavité articulaire et provoquent une inflammation de type immunitaire qui, elle, est douloureuse.

Genou Varum - Radiographie enfant de 2 ans (source wikipedia)

Genou Varum (source wikipedia)

Valgus

Genou Valgum (Source Wikipédia)

 Les traitements contre l’arthrose du genou

On ne sait pas encore guérir l’arthrose mais on peut ralentir son évolution par un traitement médical spécifique et une bonne hygiène de vie. On prescrit généralement des antalgiques pour apaiser la douleur. Les applications locales d’anti-inflammatoire se révèlent également efficaces. A plus long terme, les anti-arthrosiques donnent des résultats satisfaisants.

D’une manière pratique, il est conseillé de reposer le genou en cas de douleur, et de le solliciter régulièrement, sans forcer. Pour les personnes en surpoids, l’amincissement est requis.

Dans les cas plus graves, des injections d’acide hyaluronique ou de corticoïdes sont possibles. On peut également envisager une opération chirurgicale. Trois solutions existent alors. Le lavage articulaire diminuera l’inflammation. L’ostéotomie rééquilibrera le genou, par la correction de l’orientation de l’axe de la jambe. On peut également remplacer l’articulation par une prothèse.

 La nécessité d’entretenir votre corps

Exercices à domicile, gymnastique aquatique, bicyclette, marche… Beaucoup d’activités contribuent à lutter contre la maladie. L’important est de se focaliser sur la musculation des jambes, plus particulièrement sur le quadriceps. Le but étant de prévenir la destruction du cartilage. En effet, des chercheurs australiens ont démontré que plus le quadriceps est puissant, moins le niveau d’arthrose est avancé.

La rééducation, la physiothérapie et l’ergothérapie sont d’excellents compléments au traitement de l’arthrose. Une cure thermale peut s’avérer utile, ainsi que les ultrasons (traitement par la chaleur). Au quotidien, le port d’une genouillère, de semelles spécifiques, d’attelles ou l’utilisation d’une canne facilitent les efforts.

 Conseils et exercices contre l’arthrose du genou

Comme vous le savez, l’arthrose n’est pas une maladie que l’on peut guérir, on ne peut que soulager les douleurs qu’elle occasionne et tenter de retarder le plus possible son évolution. Pour cela, il est démontré que l’exercice est l’une des meilleures solutions. Vous devez pratiquer des exercices pour entretenir la mobilité, des auto-étirements, du travail musculaire et associer cela à des massages et automassages.

 Voici les ressources que nous mettons à votre disposition pour vous accompagner :

 Pour conclure…

L’arthrose du genou n’est pas une fatalité. Vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui les bons gestes pour prévenir ou ralentir son évolution. Maintenant vous savez comment faire… alors agissez avec nous dès maintenant !

 

Cet article vous a plu ? vous pensez qu’il peut aider d’autres personnes souffrant d’arthrose ? Alors n’oubliez pas de « propager la santé » autour de vous ! Vous nous feriez également plaisir si vous laissiez un commentaire sur cette page ou un témoignage sur le livre d’or de Projet Santé. Merci pour le temps que vous nous consacrez et prenez soin de vous !